Cher Public

once more she opens the door

Three-time World’s Best-selling Canadian Female Recording Artist of the Year Céline Dion apparently has not come to her senses in the eight months that have passed since her Las Vegas farewell. As La Cieca warned you last year, the québécoise canary is planning a crossover into the cinema, specifically a biopic in which she, Céline Dion, will portray her idol Maria Callas. 

Now, don’t panic, filming hasn’t started yet and there’s still plenty of time to get a violent protest movement organized. Still, Dion’s Divina continues in development, according to La Presse:

Céline Dion a chanté pour Kent Nagano à Berlin, en juin. «On voulait voir si Céline est capable de chanter de l’opéra,» explique René Angélil [i.e., Monsieur Dion]. «Si elle doit faire le film sur Maria Callas (avec la productrice Denise Robert), il faut qu’elle y chante, sinon ça ne sera pas intéressant.»

La Dion went into her audition with Nagano imbued with the enormous self-confidence for which she is celebrated.  Says Céline:

«Moi, sans prétention, je peux tout faire, mais il faut que je me prépare. Nagano m’a demandé si je connaissais tel ou tel opéra, si je lisais la musique. Par trois fois, j’ai répondu non; ça partait mal, mon affaire! Mais il m’a tout de suite mis à l’aise en me disant que Pavarotti, je pense, ne lisait pas la musique lui non plus.»

Finalement, je lui ai chanté deux extraits de Carmen de Bizet que je connaissais. Je lui ai dit que j’étais mezzo-soprano. Ilm’a répondu: ‘Je ne pense pas. Tout ce que vous venez de chanter, c’est soprano’.»

And Nagano’s reaction to Céline’s Seguidille? Angélil exults, «Après l’avoir écoutée, Kent Nagano lui a suggéré deux choses: des leçons de chant et une classe de maître avec une grande chanteuse d’opéra (la soprano italienne Renata Scotto).»